18 ans Nationaux à Orléans


ORLEANS 1 – 0 TPF

Le TPF se déplaçait dans le Loiret pour y affronter l’US Orléans qui restait sur une bonne dynamique avec deux nuls et deux victoires lors des quatre derniers matchs. La tâche des « rouge et blanc », s’annoncait compliquée, d’autant plus que le groupe tarbais se voyait diminué par de nombreuses absences (Fachan, Aïgouy, Pinot, Lagues ...) Francis De Percin et Laurent Lacoudanne alignaient donc une équipe rajeunie, mais le capitaine Mathieu Sintes et ses coéquipiers étaient prets à en découdre avec leurs adversaires du jour. Forts de leur potentiel athlétique, les locaux tentaient de mettre la pression sur les pyrénéens. Mais ces derniers, ne s’en laissaient pas compter et tentaient de ressortir, au mieux, les ballons pour mettre en place leur jeu. Mais tant du côté de l’US Orléans ou du TPF, les erreurs techniques, beaucoup de fébrilité et de nombreux mauvais choix vont enrayer les bonnes intentions des 22 acteurs présents sur le terrain synthétique du stage G. Garcin. Il faut attendre la vingtième minute, pour assister à la première situation chaude. Elle est à mettre à l’actif du TPF. Bien lancé dans la profondeur, Loïc Leroy se présente seul devant le portier local, malheureusement pour lui et ses partenaires, le gardien se jette dans les pieds de l’attaquant tarbais et in extrémiste s’empare du ballon. Quelques minutes plus tard, sur une faute inutile d’un tarbais, les locaux bénéficient d’un coup franc excentré. Le coup de pied arrêté est frappé en direction de l’avant centre local, pièce maîtresse de l’USO, qui remet le ballon de la tête en soutien pour un partenaire. Ce dernier placé à vingt mètre du but de Raphaël Gardaire plein axe préfère décaler un partenaire qui arrive lancé. Bien lui en a pris, car son coéquipier ne se pose pas de question et déclenche une frappe soudaine et puissante de l’extérieure pied droit qui finit sa course au fond des filets tarbais. On sent un grand ouf de soulagement du côté des locaux, car avec cette ouverture du score, ils prennent un avantage psychologique sur leur hôte du jour. Les « rouge et blanc » essaient de réagir, mais à l’image de cette première mi-temps trop d’imprécision anéantira leur bonne volonté. Le score à la mi-temps n’évoluera plus et l’arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires. Le temps pour les Tarbais de subir les foudres de leurs entraîneurs, mécontent du comportement de leurs protégés. En seconde mi-temps, on voit un autre visage des bigourdans. Plus agressif, plus conquérant, ils décident enfin à jouer, sans pour autant être dangereux. D’ailleurs, les plus belles occasions sont à mettre au profit des locaux qui profitent des espaces pour lancer des contres attaques. Heureusement pour les « poulains » de Francis et Laurent, la défense Tarbaise veille aux grains. Le constat à la fin du match est éloquent, le TPF peut développer autant de jeu qu’il voudra, mais tant qu’il ne marquera pas il subira toujours des déssilutions.


Composition Tarbaise :

Gardaire – Maura – Chabassiére – Sintes (cap) – Diandy – Mouret - Cénac – Boinali – Leroy -Crabarie –Aworthe – Remplaçants : Barthet - Cabaye– Toulouze - Tarbés

 

 

Suivre la vie du site RSS 2.0 ||  Contacts  ||  Liens  ||  Plan d'accès  || Espace privé | SPIP